Compagnie In Time – Théâtre et Langue des Signes


  • Représentions de La Petite Fille qui s’appelait moi (en partenariat avec Le Château du Rozier)
  • Représentations de Suppose que la mer soit sucrée (en partenariat avec Le Château du Rozier)
  • Ateliers de pratique artistique et initiation au théâtre et à la Langue des Signes Française (LSF) :
    • Ecoles : Cottance Montchal, Chazelles-sur-Lyon (Petits Chapeliers), Aveizieux, Cuzieu, Bussières
    • Périscolaire de Chazelles/Lyon et Panissières
    • Crèches de Rozier-en-Donzy, Feurs, Panissières, Saint-Marcel-de-Félines, Montrond-les-Bains
    • Relais Assistantes Maternelles de Balbigny et Chazelles-sur-Lyon

Ateliers de pratique artistique

A partir d’une œuvre littéraire choisie avec les participants, la recherche portera sur la rencontre entre le corps et la langue, les langues orales et les langues signées. Réinventer un espace… Mettre en mouvement le corps. Faire se rencontrer le son, l’image, la dramaturgie du corps. « La langue des signes est la langue du silence, langue du mouvement, langue évocatrice du non-dit sur les rapports humains. On se noie dans ce silence où l’est seul face à l’élément, la matière que l’on doit conquérir, adapter ou dresser… Lorsque les différents univers se croisent, se défont pour se recroiser et s’apprivoiser, un nouveau langage naît : celui du langage artistique afin de répondre à une démarche artistique. »

Suppose que la mer soit sucrée

Création très jeune public – De 6 mois à 4 ans

La lumière, les couleurs, le souffle, le mouvement sonore plongent le petit spectateur dans une mer de vagues vibratoires et sensorielles. À la fois la douceur de l’air iodé, la joie du sucré et la chaleur des vacances, stimuleront les sens des tout petits…

L’histoire
On imagine qu’un jour la mer deviendrait sucrée… Les galets, la plage de sable se transformeraient alors en dragées, nougats, macarons, les algues en sucettes, les poissons en fruits confits…
On pourrait alors boire la mer à la paille telle un soda ; elle se viderait de son eau… Alors les bateaux ne pourraient plus naviguer, les baleines pleureraient, il y aurait des inondations et les habitants seraient mécontents…
Mais inutile de pleurer puisque tout le monde sait que la mer reste salée !
À travers cette histoire, le spectateur est transporté dans un univers marin qui se dérobe à chaque nouvel élément de l’histoire pour retrouver sa position initiale…

La Petite Fille qui s’appelait Moi

Lecture / Voix / Instruments / Violoncelle / Langue des signes
Jeune Public à partir de 2 ans

Fanny Vialle et Carine Pauchon, toutes deux comédiennes, musiciennes, chanteuses, proposent une lecture en musique de la poésie drôle et fantaisiste de Cummings. Mêlant musique, français oral et langue des signes française, ce spectacle est une plongée dans un univers décapant où le public peut, à tout moment, être mis à contribution.

Edward Estlin Cummings, plus connu sous le diminutif de E. E. Cummings (né le 14 octobre 1894 à Cambridge, Massachusetts – mort le 3 septembre 1962), est un poète, écrivain et peintre américain. Son œuvre est composée de plus de deux mille neuf cents poèmes, de quelques pièces, d’essais, et de deux nouvelles ainsi que de nombreux dessins, esquisses et peintures. Il est l’un des grands poètes du XXe siècle et l’un des plus populaires.