Écriture poétique & théâtre d’objets


Le projet

A travers des ateliers de pratique artistique avec Patrick Dubost et Gwenaël Le Boulluec et la représentation d’un spectacle, La Fabrique des Colombes propose d’explorer le champ des écritures poétiques, à l’usage de paroles d’objets, mais aussi dans la manipulation des objets. Cette exploration-découverte des écritures poétiques pour l’objet, la marionnette et les ombres aura pour finalité la présentation de formes courtes.

« Cette magie qui apparaît souvent quand des créatures qui ne sont pas de chair mais de bois, de mousse, de tissus… se mettent en mouvement et prennent la parole. »

Ce projet « Écriture poétique & théâtre d’objets » est porté par La Fabrique des Colombes, Centre d’Art et du Livre dédié à l’accueil d’expositions d’arts visuels, d’ateliers de pratique d’arts plastiques et des événements autour du livre, lectures, rencontres avec des auteurs, ateliers d’écriture. Création initiée par La rumeur libre éditions, l’association est située les locaux de la maison d’édition en plein cœur du Bourg de Sainte Colombe sur Gand.

Avec le concours du Ministère de la culture, Direction régionale des affaires culturelles d’Auvergne Rhône-Alpes.

Avec le concours de la Communauté de Communes de Forez-Est.

Quand les objets prennent la parole
Quand ils nous disent leur rapport au monde
Chacun sa densité de matière
Chacun sa présence au monde
Chacun ses relations avec l’espèce humaine
Avec celui qui parle
Avec l’oiseau bizarre fait de chair et d’os
Sans besoin d’une grande maîtrise de la langue
Ou d’une grande formation littéraire
Sans besoin d’une quelconque formation théâtrale
Créer, inventer son propre univers
Trouver sa propre voix
Obtenir de courts objets de langue pour objets
Dans l’efficacité, la drôlerie et
Les questionnements métaphysiques
Cueillir des mots comme tombés
D’un autre monde

Le calendrier

  • 26 janvier 2019 : Ateliers littérature et théâtre d’objets à Montrond-les-Bains (plus d’infos : https://www.culture-forez-est.fr/calendrier/ecriture-theatre-objets/)
  • 26 janvier 2019 : Spectacle Le Début du Monde de Patrick Dubost et Gwenaël Le Boulwec à Montrond-les-Bains (plus d’infos : https://www.culture-forez-est.fr/calendrier/debut-du-monde)
  • 1er mars 2019 : Ateliers littérature et théâtre d’objets à Saint-André-le-Puy (https://www.culture-forez-est.fr/calendrier/atelier-poesie-saint-andre/)
  • 2 mars 2019 : Ateliers littérature et théâtre d’objets à Chazelles-sur-Lyon (plus d’infos : https://www.culture-forez-est.fr/calendrier/atelier-poesie-chazelles/)

Les artistes associés

Patrick Dubost

Après des études de mathématiques et de musicologie, Patrick Dubost a publié en poésie une vingtaine de livres qui, tout en jouant dans les yeux, demandent à être lus à voix haute. Ce travail sur l’oralité l’a conduit vers la performance, mais aussi aux rencontres avec le théâtre, la marionnette, ou les univers musicaux (instrumentistes ou électro-acoustiques). Il publie et intervient régulièrement en France mais aussi récemment à Tirana, Athènes, Beyrouth, Gênes, Monza, Londres, Montréal ou Chicoutimi…

Gwenaël Le Boulluec

Formée au mime corporel à l’École de Mime Étienne Decroux, Gwenaël Le Boulluec suit l’enseignement de l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette, et obtient son DMA (Diplôme des Métiers d’Arts). Co-fondatrice de la Compagnie Agitez le Bestiaire en 1996, elle est interprète au sein de compagnies de théâtre et de marionnettes, et conçoit également des objets, marionnettes et accessoires.

Béatrice Machet

Sa passion de l’écriture lui vient de la danse. C’est d’abord dans l’univers de la S.F dite nouvelle Science-fiction Française tournée vers les grandes questions écologiques et le devenir de la planète, qu’elle prend contact avec les milieux littéraires. Imprégnée des cultures Indiennes d’Amérique du nord, elle est également la traductrice d’une douzaine de poètes Indiens.

Le spectacle : Le Début du Monde

(Plus d’infos : https://www.culture-forez-est.fr/calendrier/debut-du-monde/)

Le début du monde est né d’une rencontre entre Patrick Dubost, alors en résidence d’écriture dans le Parc Naturel du Morvan, et la marionnettiste Gwénaël Le Boulluec. Ce spectacle est un « accident », une collision de deux univers : poésie et marionnettes. Une sorte de Big Bang d’où émerge un foisonnement d’images et de pensées chaotiques, un conte métaphysique, improbable et drôle. Il y est question d’amour, mais aussi de grand-mère, de loup, de mort…
Chacun y reconnaîtra sa part d’enfance, l’amoureux qu’il fut un jour, le rêveur bricoleur incompétent qu’il fut ou ne fut pas.
Chacun pourra s’identifier avec Armand ou Violette (la compagne d’Armand, manipulatrice) ou même avec le Petit Chaperon Rouge (PCR), ou le loup, ou les trois petits cochons qui tombent là sans raison, ou le Prince de Madrid (qui cherche encore ses origines).

Fil conducteur  : Armand Le Poête, constatant que la poésie ne nourrit pas son homme, décide de s’impliquer, avec Violette, dans un spectacle de marionnettes. Violette propose le Petit Chaperon Rouge. Elle y croit. Armand voudrait lui faire plaisir mais il ne sait pas jouer la comédie ni manipuler les marionnettes. Alors il donne juste un coup de main. Et dès qu’il peut, il en profite pour réciter et distribuer ses « poêmes » d’amour aux dames.